3. SITUATION SOCIALE ET HUMAINE

 

Aujourd'hui, 4 000 HABITANTS VIVENT A LAKHANGUEMOU.

Les villageois appartiennent en majorité à L'ETHNIE SONINKE (les Peuhls ne représentent que 5 % de la population). Le village a vu près de 45 % de sa population émigrer vers les pays limitrophes et la France.

Cette émigration, essentiellement assurée par les jeunes, permet, grâce à l'argent envoyé, de subvenir aux besoins élémentaires de la communauté.

Cet EXIL FORCE DES JEUNES A L'ETRANGER, bien qu'il soit d'une absolue nécessité à la survie du village, favorise le démembrement de la vie communautaire.

Aujourd'hui, la cohésion sociale de Lakhanguémou est menacée et la solidarité assurée par les ressortissants à l'étranger ne permet plus de résoudre les problèmes actuels de la population : soumis aux conditions climatiques et impuissants face à L'ABSENCE DE RESSOURCES FINANCIERES LOCALES, les villageois se trouvent confrontés A LA MONTEE CROISSANTE D'UN DOUBLE PROBLEME ; LA MALNUTRITION ET LA SOUS NUTRITION.

 

Page arrière
Page d'accueil
Page suivante