IV . DÉROULEMENT ET PERSPECTIVES DU PROJET

A. AUTOFINANCEMENT ET RÉSULTATS

Comme nous l'avons écrit précédemment, l'objectif principal est de permettre à la population du village de s'autosuffire au niveau alimentaire, par le biais de la redistribution de la production agricole. Mais la superficie du terrain a été choisi de telle sorte QU'UNE PARTIE DE LA PRODUCTION PUISSE EGALEMENT ETRE VENDUE.

La zone de chalandise couvre l'ensemble du canton et quelques villages situés en Mauritanie (Lakhanguémou se situant à seulement 3 km de la frontière). Elle compte 40.000 habitants, répartis en 2.000 familles, soit en moyenne 20 individus par famille. Chaque famille est composée, en moyenne, de 5 ménages, ce qui représente 10.000 ménages sur l'ensemble de la zone, avec en moyenne 4 individus par ménage. Le ménage reste l'unité consommatrice de base sur laquelle il nous a semblé pertinent de fonder nos estimations.

Les besoins alimentaires et la consommation moyenne d'un ménage : Les besoins alimentaires d'un ménage ont été estimés à 4 kg de légumes et 2 kg de fruits par semaine. Sur la base des prix actuels des fruits et légumes appliqués dans la région (1 kg de légumes coûte en moyenne 0,15 €uro, et 1 kg de fruits, 0,60 €uro), un ménage dépense 1,83 €uro par semaine pour se procurer ce type de denrées alimentaires.

Enfin, il est à noter que les besoins alimentaires de la population sont nombreux et ne sont guère satisfaits. Les villageois parcourent aisément 30 km pour se procurer quelques légumes ou quelques fruits.

Page arrière
Page d'accueil
Page suivante